Le ping call ou l’arnaque de l’appel en absence est en forte expansion en France.

 

 

La police nationale a tenu à refaire une mise en garde contre une arnaque qui a explosé ces dernières semaines, afin de réduire le nombre de victimes en informant davantage le public sur l’arnaque du Ping Call. Cette escroquerie est très simple à mener, elle est très souvent ignorée des victimes facilitant ainsi le travail des escrocs et elle rapporte gros !

 

Attention aux arnaques à l’appel en absence

Tous les ingrédients étant réunis pour gagner de l’argent facilement sans beaucoup de risques, les arnaqueurs commencent à pulluler et la police s’inquiète de cette forte croissance. La technique est simple, laisser un appel en absence en faisant sonner le téléphone de la victime qu’une seule fois pour que cette dernière vous rappelle. D’autres Ping Call, vous invitent à rappeler pour obtenir une information qui vous concerne comme votre solde de permis de conduire par exemple.

Tous les numéros en question sont évidemment des numéros surtaxés, parfois le numéro que vous rappelez est un numéro normal, impossible de le suspecter et une personne au bout du fil vous invente n’importe quelle histoire, afin que vous rappeliez cette fois le numéro surtaxé. Chaque escroc a sa propre méthode et l’époque des numéros « bizarres » commençant par 0899 est révolue.

Le ministère de l’Intérieur recommande de ne pas rappeler un numéro, même d’apparence anodine, si vous ne le reconnaissez pas. La police a mis à disposition le 33 700, un numéro « qui permet de signaler un numéro frauduleux. Il suffit d’envoyer un SMS au 33700 avec la mention « Spam vocal 01 XX XX XX XX ». Une façon d’aider les autorités à faire leur travail, afin de débusquer ces escrocs. Les victimes ayant été en contact directement avec l’escroc, doivent appeler le 0811 02 02 17.

 

source : http://www.sudouest.fr/2015/10/26/gare-au-ping-call-cette-arnaque-a-l-appel-en-absence-de-plus-en-plus-sophistiquee-2166213-4725.php

 

et

http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Actualites/Dossiers/Cybercrime/Arnaque-a-l-appel-en-absence

Publicités