De nouvelles méthodes pour mesurer le pouls de l’activité humaine grâce aux métadonnées de nos mobiles

manycities

Les métadonnées qui proviennent de nos chers smartphones nous permettent aujourd’hui de révolutionner notre compréhension de toute l’activité humaine grâce à un outil qui a été mis au point par une équipe de chercheurs dirigée par Daniel Kondor.

Manycities est un outil puissant qui permet aux économistes, aux sociologues mais aussi les planificateurs dans les villes par exemple d’obtenir des informations très précieuses et jusqu’alors inconnues en révélant des Patterns communs dans les villes principales. Cela passe par la distribution de la richesse dans les pays, la stratégie de reproduction des couples dans notre société occidentale ou bien encore la manière dont les liens se font et se défont entre amis au fur et à mesure de leurs déplacements.

Les données collectées ne contiennent aucune information sensible, mais elles possèdent suffisamment de détails concernant les Patterns d’utilisation typique au niveau du voisinage selon Kondor et ses collègues. ManyCities présente les données sous 3 aspects : Le premier suit l’utilisation du téléphone au fil du temps. ManyCities peut clairement montrer une augmentation dans le trafic, les effets des vacances et comment l’utilisation change drastiquement pendant des événements importants qu’ils soient sportifs ou politiques par exemple.

Toutes les données disponibles permettent de voir l’activité en fonction des lieux, des heures dans la journée, la manière dont les utilisateurs consomment leurs forfaits etc… etc…

Si vous voulez voir à quoi ressemble ce système cliquez LA et dites-vous bien que très très bientôt il sera possible de voir notre activité un peu comme la météo nous est présentée aujourd’hui…

Quelqu’un d’autre s’est attaché à mener des travaux d’analyse de grande envergure jusqu’à créer un algorithme qui permet ici aussi d’en découvrir toujours plus sur nous et nos habitudes. Celui-ci est belge, il s’appelle Vincent Blondel. En 2008, il a réussi son expérimentation sur plusieurs millions d’abonnés à un opérateur qui lui a permis de détecter automatiquement dans les réseaux sociaux des communautés entières. D’ailleurs les Facebook, Linkedin, Twitter fouillent dans leurs immenses bases grâce à cette méthode appelée « algorithme de Louvain ». Après on peut se demander comment se fait-il que ces réseaux nous suggèrent des noms qui sont effectivement proches, que nous connaissons et qui pourtant n’ont pas été sollicités…

Bref, celui-ci a mis en évidence tout un tas d’observations avec pas moins de 200 études toutes plus étonnantes les unes que les autres. Pour en savoir plus lisez donc cet article ICI.

Et sachez qu’avec seulement 4 toutes petites informations il est possible de vous retrouver au beau milieu de millions et de millions de lignes… Vous et vous seul !!!

Thrilling ?!?!

Publicités