Le web de demain sera chinois

BaiduGoogle

Les réseaux sociaux chinois sont en train de rattraper ceux des américains en nombre d’utilisateurs.

L’Internet de demain sera chinois si l’on en croit les propos de Renaud Edouard-Baraud, directeur général Asie de L’Atelier BNP Paribas à Shanghai.

Il faut savoir qu’aujourd’hui la Chine est déjà le premier pays qui compte le plus d’internautes alors qu’il n’y a actuellement que 45% d’utilisateurs connectés.

Deux chiffres pour vous donner une idée : actuellement 618 millions d’internautes et 1,1 milliard d’utilisateurs de téléphones mobiles…

Tous ces utilisateurs préfèrent les applications chinoises aux applications américaines. Quand nous utilisons Google, Facebook, Twitter, Youtube, Whatsapp ou Ebay, les chinois, eux, préfèrent Baidu, Qzone, Weibo, Youku, Wechat, Taobao/Tmall…

Il faut noter aussi que c’est dans le commerce en ligne que la Chine pulvérise tous les records : en 2013, iResearch évalue les transactions à 1.170 Mrds€ en Chine contre à peine 51,1 Mrds€ en France…

Des choix très stratégiques devront donc être faits par certains grands acteurs du web occidental pour résister à la future grande vague qui se prépare…

Et si vous ajoutez à cela la nouvelle tendance des objets connectés, selon Goldman Sachs, l’Internet of Things c’est la « 3e vague » de l’internet et elle est plus puissante que toutes les autres. En effet, il a fallu 20 ans (1996-2015) pour connecter 1 Md de PC à l’internet fixe (1ère vague), il faudra 14 ans (2006-2020) pour connecter 6 Mds de smartphones et il ne faudra que 9 ans (2011-2020) pour connecter 28 Mds d’objets (montres, thermostats, voitures ou lunettes) à l’Internet.

Article à lire ICI.

Et vous quels sont les objets connectés que vous allez utiliser au cours de ces prochaines années ?

Publicités